# 8 – Fred Mazzella, fondateur de BlaBlaCar, le geek devenu star des entrepreneurs

Bonjour à tous !
Pour ce nouvel épisode, j’accueille cette fois Frédéric Mazzella. Fred est sans doute l’un des entrepreneurs les plus connus du monde de la Tech en France. Fondateur de BlaBlaCar,  la plateforme de covoiturage aux 60 millions d’utilisateurs présente maintenant dans plus de 22 pays. Fred, c’est un peu notre Zuckerberg français (les scandales en moins) : l’un des rares entrepreneurs de la tech française avoir réussi à faire obtenir à sa startup le sacro-saint statut de licorne, une valorisation à plus d’1 milliards de dollars. C’est lunaire. Mais Fred, c’est aussi un homme adorable, d’ailleurs élu entrepreneur préféré des Français en 2017 par un sondage les Echos.
Je peux vous dire que même si j’étais ravie de l’interviewer, ce n’est pas facile de poser des questions à Fred. Il a tout vu tout fait, il connaît tout le monde et il a été dans tellement d’interviews que je n’étais pas sur à réussir à lui faire des dire des choses nouvelles. Et bien je peux vous dire que le podcast est au delà de mes espérances !
On a parlé :
  • de son enfance
  • de sa passion pour les maths
  • de ce qui a fait de lui un entrepreneur, le fait de vouloir envers et contre tout COMPRENDRE les choses
  • de sa première invention le parapluie sans manche (photos ci-dessous, attention les yeux)
  • comment il a eu l’idée de BlaBlaCar bien sûr
  • mais aussi les premières étapes et les premiers coups dur,
  • ses conseils de recrutement,
  • l’initiative Galion Project pour aider de jeunes entrepreneurs
  • ou WonderLeon pour faire revenir des talents français en France.


C’est riche, ça part dans tous les sens, et j’ai encore 10 000 questions à poser à Fred… pour moi un signe que l’interview vaut de l’or. Je ne vous en dis pas plus et vous laisser écouter ma conversation avec Fred Mazzella.

1. Contacter ou suivre Fred

D’abord BlaBlaCar bien sûr : https://www.blablacar.fr/
Et si vous voulez, le contacter directement :

2. Références citées lors de l’épisode

3. Notes de l’épisode

  • Fred nous explique comment il est tombé dans la musique étant petit et nous parle de son look cheveux longs et batterie quand il est jeune (malgré d’intenses recherches je n’ai jamais réussi à remettre la main sur une photo datant de cette période) [4.36]
  • On parle ensuite de son choix de ne pas poursuivre carrière dans la musique parce qu’il y a des choses qu’on doit faire « à côté » et d’autres « n série » [07.20]
  • Fred nous explique ensuite que quand il était petit il avait un petit côté geek et qu’il adorait monter et démonter des objets… sans toujours réussir à les remonter d’ailleurs [09.03]
  • On discute ensuite de l’opportunité incroyable mais pourtant inexploitée du parapluie sans manche [10.05]
  • Ce qui lui plait, essayer de « comprendre » les choses [10.10]
  • Il quitte Paris pour aller dans la Silicone Valley faire un MBA à Stanford pour travailler dans le monde des images de synthèses. [12.20]
  • Avant cela il avait commencé ses cours aux Beaux-Arts à Paris, travaille sur 3DS Max et après avoir envoyé 80 CV arrive à entrer en contact avec Stanford pour travailler à la NASA en stage en chirurgie virtuelle [14.25]
  • Il finit par rester non pas 6 mois mais 3 ans, arrive sur place quand Larry Page et Sergey Brin sortent de Stanford à un moment où Google n’est encore qu’un moteur de recherche pour la bibliothèque de Google [14.10]
  • Fred nous raconte ensuite comment il a eu l’idée de BlablaCar [18.30]
  • Progressivement il lâche tout pour coder le site qui va devenir BlaBlaCar [20.30]
  • On parle du début du projet et de l’ambition qu’il a eu et pourquoi il a eu le courage de le faire [21.02]
  • Il évoque sa road map de départ, sa manière de « se rassurer » comme il dit en se plongeant dans le code [23:40]
  • Il commence à en parler autour de lui et notamment à son ami Damien, qui est ingénieur aussi et qui l’a aidé au départ pour coder le produit. Il a ensuite rencontré Francis, qui avait participé au développement de Free et Meetic et a donc pris le relais au niveau informatique [24:20]
  • Fred décide ensuite de faire le MBA de l’INSEAD pour apprendre à développer ses skills d’entrepreneurs. Il utilise le MBA pour apprendre et comme il dit « creuser le sillon » de ce qu’il avait commencé à mettre en place déjà chez BlaBlaCar [26:10]
  • Il se fait aider par Nicolas Brusson pour faire sa première levée de fond et évoque le Galion Project qui vise à accompagner les entrepreneurs dans leur première levée [27:30]
  • Il parle plus en détail du Galion Project cofondé avec PKM ex CEO de PriceMinister et Jean Baptiste Rudel le CEO de Critéo [29:20]
  • On évoque ensuite les difficultés qu’il a rencontré chez BlaBlaCar et notamment des trucs qu’il a pour passer les épreuves : la motivation tout d’abord, qui permet de contourner des montagnes, choisir les gens avec qui on travail, le travail devient un moment de bonheur. [32:10]
  • On parle de quand l’envie d’entreprendre et du fait qu’il n’a jamais réellement envisagé d’arrêter l’aventure malgré les difficultés car il se demandait toujours s’il y avait quelque chose qu’il aimerait plus faire. Si la réponse est non, il faut continuer et ne pas raccrocher [33:50]
  • Fred nous parle de son côté frugal, du fait qu’il est important de toujours compter et donne ses conseils aux jeunes entrepreneurs qui viennent de lever des fonds [35:40]
  • Fred nous parle de sa vision du recrutement et de l’importance de trouver les bonnes personnes : « quand y’a un doute, y’a pas de doute » [39:10]
  • Il nous parle des process de recrutement internes à Blablacar [42:01]
  • On parle ensuite du projet WonderLeon et de la difficulté pour les sociétés d’origine françaises mais à vocation internationale de recruter des talents internationaux [45:20]
  • On enchaîne enfin sur une dernière partie de l’interview où je lui pose des questions rapides sur la musique, livre à lire dont 15 jours dans le désert d’Alexis de Toqueville, ou le sport [48:36]

5 réflexions sur “# 8 – Fred Mazzella, fondateur de BlaBlaCar, le geek devenu star des entrepreneurs

  1. AntoineAmalric

    Merci de m’avoir fait découvrir celui qui est derrière Bla bla car !!
    Je ne connaissais pas le bonhomme mais il a l’air brillant. J’aurai aimé en savoir plus sur son organisation personnelle de vie : s’il dort beaucoup, s’il part en vacances, s’il est marié etc.
    Face à un tel succès on ne sait pas trop si la personne est « humaine » ou non !!

    Mais sinon j’ai beaucoup aimé et je peux comprendre que ce n’est pas facile de parler de sa vie personnelle quand on se fait enregistrer !

    Aimé par 1 personne

  2. ArnaudB

    Un personnage dont on a beaucoup entendu parler dans la presse, mais dont on connaît peu la vraie personnalité ! Merci Pauline de m’avoir fait découvrir un vrai passionné ça se sent et donne envie de s’accrocher dans les moments difficiles (et vive les pâtes je suis d’origine italienne aussi !)

    J'aime

  3. EtienneMonny

    Merci Pauline et Frédéric j’ai grâce à vous découvert le Galion Project que je ne connaissais pas. Nous sommes en train d’entamer un processus de levée de fonds et les conseils de quelqu’un comme Fred sont de l’or en barre 🙂 Merci et continuez, je me suis abonné !

    J'aime

  4. Ping : #11 – Guillaume Gibault, CEO du Slip Français – La fabrique à idées – Crème de la Crème

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s