#3 – Roxanne Varza – Directrice de Station F et « éleveuse » de startups

Hello à tous,

Aujourd’hui j’ai le grand plaisir d’inviter Roxanne Varza (@roxannevarza).

Roxanne est vraiment une personne à part dans le milieu des startups en France. A à peine 30 ans elle dirige aujourd’hui Station F, le campus géant de startups créé par Xavier Niel. Avant cela, Roxanne a été rédactrice en chef du magazine Techcrunch France, et fondatrice du blog sur les startups TechBaguette. Tout ça avant 30 ans donc. Bref vous comprendrez pourquoi elle est considérée comme l’une des personnes les plus influentes de du milieu de la tech en France.

Pour tout vous dire, quand j’ai eu l’idée de Crème de la crème, j’ai tout de suite pensé à Roxanne et je savais que son interview serait passionnante. Je me suis dit ça parce qu’au fond il y a peu de personnes qui comme Roxanne ont vu autant de startups dans leur vie : elle a rencontré des milliers et des milliers d’entrepreneurs, elle les a vus pitcher, elle les a conseillés, c’est d’ailleurs pour cela que Le Monde l’a qualifié en 2017 « d’éleveuse de startups » 😉
Bref, en plus de parler de son parcours, d’outils de productivités qu’elle utilise pour faire rentrer tout ses projets dans une journée, elle me raconte ce qu’elle a identifié comme des facteurs clés de succès quand on crée son entreprise.
Enjoy !

cropped-la-cremedelacreme-podcast.jpg

 

1.Contacter ou suivre Roxanne Varza

Roxanne est très sollicitée et recommande la page contact de Techbaguette : https://techbaguette.com/contact/
Twitter @roxannevarza
Instagram @rvarza

2. Sélection de liens et références évoquées pendant l’épisode

TechBaguette

TechCrunch France

Microsoft Ventures

Les incubateurs auxquels Roxanne fait référence : le campus de Google à Mountainview ou the Factory à Berlin

Sur le sujet de l’échec : la conférence FailCon, importée par Roxanne en France.

Les livres qu’elle a le plus recommandés :

3. Notes sur l’épisode

  • Où on découvre que Roxanne Varza a mis une photo de Snoop Dog en fond d’écran… et pourquoi [00:43]
  • Comment Roxanne est tombée dans le milieu de la Tech via sa passion pour la France [03:05]
  • A l’époque où Roxanne vivait à Palo Alto, la Tech n’était pas aussi développé et elle a d’ailleurs commencé par beaucoup s’intéresser à la France avant de penser à travailler dans la Tech [05:05]
  • Elle arrive en France pour apprendre le français, en allant faire une année d’étude à Bordeaux [06:15]
  • On parle de la difficulté d’apprendre une langue, surtout s’il faut apprendre la langue conversationnelle et non pas la langue parfaitement classique qu’on apprend à l’époque [07:01]
  • Pour mieux parler la langue, elle se force à parler en français, même lorsqu’elle est de retour aux Etats-Unis pour passer un cap [08:10]
  • De retour en France après son premier travail aux Etats-Unis, elle crée TechBaguette, un blog sur la Tech en France, elle revient sur la façon dont ce blog lui a ouvert des portes et comment elle s’est créé un réseau à  partir de zéro [10:50]
  • Elle évoque les premières étapes pour créer TechBaguette, écrire un premier billet, puis partager autour d’elle pour avoir du feedback et de la visibilité. Elle passe par twitter pour se faire connaître [12:30]
  • Elle raconte comment Mike Butcher le rédacteur en chef de TechCrunch la contacte pour travailler pour TechCrunch France [13:20]
  • Elle se lance dans l’aventure, mais a un vrai moment de peur, en ce disant qu’elle n’arrivera pas à être la rédactrice en chef. Aidée par Cédric Giorgi, elle prend son courage à deux mains et se lance [13:40]
  • Son conseil, arrêter de tergiverser et y aller, se lancer [15:15]
  • Un événement la marque particulièrement : une conférence organisée à Science Po avec Eric Schmidt de Google [15:45]
  • Elle nous parle de ce qu’elle a appris comme rédactrice en chef de Tech Crunch, à la fois à l’embauche, mais aussi des petits trucs, comme le fait que le plus important dans un article c’est le titre… et les photos [17:20]
  • Alors qu’elle est étudiante à Londres, mais avec toujours la volonté de rentrer en France, Microsoft la contacte pour un poste de responsable relations avec les startups, dans le cadre du Microsoft Bizspark et Microsoft Ventures [20:40]
  • A l’époque Microsoft se demande comment intéresser les Startups sur Windows 8, mieux faire connaître leur produits et plus entrer en contact avec les startups [21:10]
  • Elle lance l’espace avec 300m² dans Paris, et une dizaine de startups. Assez rapidement elle se rend compte qu’il faut accompagner des boîtes avec un projet déjà existants et au final accompagne 60 startups sur les 3 ans [23:02]
  • Elle fait partie du board de sélection et raconte comment se passait la sélection chez Microsoft [23:30]
  • Elle rentre dans le détail du processus de sélection, et donne ses conseils aux startups [24:10]
  • Elle dit qu’elle cherche chez une startups avant tout le « pourquoi » et la raison pour laquelle le fondateur est « la bonne personne » pour ce projet spécifiquement [24:40]
  • Le but de Microsoft Ventures était de faire décoller des startups en 3 mois. Elle se fait accompagner par des investisseurs, comme Pascal Mercier (managing partner chez Ader France), des mentors pour accompagner les startups et les conseiller [26:30]
  • Elle raconte comment Xavier Niel l’a contacter pour diriger Station F [27:50]
  • Ouriel Ohayon, cofondateur du fond d’investissment ISAI, la présente à Xavier Niel lors d’un événement organisé par TechCrunch [28:15]
  • La première fois que Xavier Niel la contacte il ne lui parle pas de Station F spécifiquement, mais il lui demande de faire une sorte de benchmark des espaces d’incubateurs [30:20]
  • Elle partage ses découvertes à Xavier Niel, qui lui dit de venir rencontrer
  • Elle dit qu’elle veut TOUT faire, elle veut « prendre le plus de place possible, même si ça lui fait peur ». Au final elle se dit qu’elle va tenter sa chance, qu’elle n’a rien à perdre et qu’au pire, elle quittera le projet tout simplement si celui-ci ne se passe pas bien. Elle se rappelle que c’est quelque chose de similaire qui l’a poussée à dire oui à TechCrunch et Mike Butcher à l’époque [32:10]
  • Elle commence le projet Station F par le projet immobilier, et est confronté à la difficulté de ne rien y connaître [33:10]
  • Elle se rend compte de sa complémentarité avec les architectes, eux ne connaissant pas grand chose au monde des startups et elle ne connaissant rien au monde de l’immobilier. Sa méthode pour apprendre, rencontrer un maximum de mondes, tant des experts que des entrepreneurs qui lui parlent de leur expériences comme le fondateur de Deezer Daniel Marhely. Elle essaie au maximum de comprendre les problèmes rencontrés par les autres incubateurs et quantifier les données pour arriver aux meilleures pratiques [34:30]
  • Elle parle des incubateurs qui l’ont plus inspirées, notamment le campus de Google à Mountainview ou the Factory à Berlin [35:08]
  • Elle explique que la feuille de route au départ c’était d’avoir 1000 startups et des startups en démarrage et qu’une des questions était de savoir si Station F devait être un incubateur géant ou un campus avec de nombreux incubateurs [38:40]
  • Aujourd’hui Station F est aujourd’hui constitué d’une vingtaine de salariés pour la plupart dans l’accompagnement de startups [39:10]
  • Elle revient sur l’une de ses plus grandes difficultés, son arrivée chez Microsoft, sa première expérience en grand groupe, qui a été compliqué pour elle [41:10]
  • Elle parle des problèmes récurrents qu’elle voit chez les startups [43:10]
  • Elle explique que de nombreuses startups préparent mal la levée de fonds, ou le développement à l’international, avec notamment un l’intervention du fondateur de Spartoo Boris Saragaglia lors du FailCon. Elle conclue en disant que les histoires les plus compliquées et qui finissent en général mal sont les histoires de mauvaises associations. [44:40]
  • Elle revient sur les différences entre startups françaises et américaines. Pour elle le monde des startups est très cosmopolite et qu’au final c’est plus ce qui a autour, l’administratif, le marché etc qui change, pas tant la culture. Elle estime que l’un des changements actuellement dans le milieu des startups en France est que les startupeurs parlent de plus en plus de leur succès [48.00]
  • Elle évoque ensuite les livres qu’elle a le plus offert ou recommandé : Truman Capote, De sang Froid, Funny and Farsi pour tout ce qui est littéraire et au niveau business, Five Dysfonctions of a team (Patrick M. Lencioni).[49:15]
  • On parle ensuite de ses routines du matin, maintenant qu’elle a un bébé la routine est difficile, en revanche elle fait toujours très attention à lire ses mails dans le métro le matin, pour arriver au bureau en connaissant tout ses dossiers. [51:44]
  • Le soir en revanche elle prend le temps de déconnecter et utiliser le métro un peu comme un sas de décompression, et en profite pour lire un livre, écouter de la musique etc. [52:10]
  • Elle explique qu’elle utilise très proactivitement son agenda pour plannifier à l’avance ses tâches, que ce soit de répondre à tel ou tel mail, caler des réunion, travailler sur tel point etc. [53:10]
  • On parle de sa gestion de son téléphone. Elle n’écoute pas ses messages téléphoniques et ne travail qu’avec mail ou sms. Elle fait en sorte de répondre systématiquement par mail ou téléphone afin d’aller plus vite mais aussi car c’est une façon de pouvoir plus facilement décliner une proposition, étant entendu qu’il est plus difficile de le faire de vive voix au téléphone. [55:34]
  • Depuis qu’elle a renoncé à répondre directement au téléphone lorsque les numéros affichés elle a libéré énormément de temps pour travailler sur d’autres sujets [56:10]
  • Une de ses techniques pour les réunions : les limiter à 30mn. Elle tente toujours d’éviter la rencontre physique et fait en sorte de pré-gérer les problèmes par mail d’abord. Si jamais la réunion est inévitable, elle est limitée à 30mn. [57:10]
  • Elle revient sur les causes pour lesquelles elle s’engage en plus de Station F : les startups en Iran, StartHer (ex- GirlzinTech Paris), et la commission européennes pour faire du lobbying de startups. [58:10]
  • Elle évoque StartHer, le fait que faire des événements ou conférences uniquement ouverts aux femmes n’était pas la bonne démarche. Elle a simplement voulu donner la parole à des femmes qui n’étaient pas assez présentes dans les médias. [01:00:10]
  • Pour contacter Roxanne, vous pouvez le faire sur TechBaguette sur la page contact : https://techbaguette.com/contact/

 

5 réflexions sur “#3 – Roxanne Varza – Directrice de Station F et « éleveuse » de startups

  1. Anonyme

    Bravo super podcast et bravo pour le travail de rédaction sur le blog !! J’ai vraiment VRAIMENT beaucoup aimé !
    Etant moi-même une femme et iranienne, j’ai très envie de lire le livre « Funny and Farsi » à voir maintenant s’il existe aussi en français 🙂

    J’en profite pour te demander si tu aurais d’autres recommandations de livres mais peut-être plus sur l’aspect entrepreneuriat ?

    Merci pour ton aide et bravo !

    J'aime

    1. Pauline Laigneau

      Merci beaucoup pour ce commentaire et pour cette question ! Je vais tâcher d’y répondre… mais dans le prochain épisode du podcast 🙂 Ca sort dimanche, stay tuned !

      J'aime

  2. Joséphine

    Excellent podcast découvert un peu par hasard. Interview très pertinent et complet de Roxanne Varza ! Un si beau parcours à tout juste 30 ans waouh ! C’est particulierement inspirant pour la fan de startups de 19 ans que je suis 👍🏼
    Merci beaucoup !

    J'aime

  3. Brigitte

    Merci pour ces podcasts et toutes les infos rattachées : c’est vraiment très intéressant et inspirant !
    Peux-tu, à ton tour, donner certaines « clés » concrètes sur la création et le suivi de ton site pour quelqu’un qui souhaiterait se lancer ? Est-ce toi qui assures toute la partie technique en plus du contenu ? Es-tu autodidacte sur WP ? Combien de temps cette activité te prend-elle par jour (ou semaine ou mois) ? Comment la rendre rentable, idée évoquée lors d’une de tes interviews ? ; bref, répondre aux questions que peut se poser un néophyte avant de se lancer :)) ?
    Merci d’avance et bravo pour toutes tes initiatives !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s